Laitues

Le blog qui ne raconte pas que des salades

Des gobelins et des gnômes

Je fais rapidement ce petit article Laitues comme annonce de mon projet : j’écris un roman de fantasy, avec des créatures moches.

le roi gobelin du Hobbit de Peter Jackson

Depuis les quelques années que j’écris, je n’ai jamais rien fait qui soit d’une telle envergure. Un roman est un projet long, sur au minimum une année. C’est compliqué et cela demande du temps. Il faut planifier, ou pas, chercher la méthode d’écriture qui nous correspond le mieux, en faisant des essais, en ratant et en réessayant. Il s’agit non pas d’être dans la précipitation, mais de s’engager à faire quelque chose au quotidien – ou presque, car il faut aussi larver de temps en temps.

Concrètement, de quoi parle-t-on ?

L’objectif que je me suis fixé, après moult larvage sur youtube, est une jauge approximative de 100 000 mots, à écrire entre le 1er avril et le 30 novembre 2021. Cette quantité, parce que cela semble une longueur correcte pour un roman moyen, et ce délai, parce que je veux avoir une première version imprimée pour la fin de l’année, héhé.

Quant à l’histoire, parce que c’est bien là le cœur de la chose, si ce n’est pas les personnages, eh bien elle va être en grande partie découverte en allant, même si quelques grands enjeux sont déjà définis.

Un gobelin, chassé de la caverne, accompagne un gnôme de l’extérieur à la recherche de la famille disparue de celui-ci, à travers la tempête qui fait rage cet automne.

Grossièrement c’est ça. Hier soir, j’ai terminé le premier chapitre, il fait 4100 mots ! Écrire est un plaisir, surtout quand l’histoire est habitée par des êtres laids et loqueteux, violents et misérables. Le programme de ce soir est de planifier et avec un peu de chance entamer le chapitre deux.

Ce qui me plait le plus dans ce projet, c’est la perspective d’un progrès à long terme, d’accomplir ce premier jet de roman en huit mois, de le corriger jusqu’en 2022, être lu, et ensuite, écrire le truc suivant.

C’est aussi une bonne occasion de mettre à jour Laitues avec de nouveaux articles. J’en ferai sûrement un à propos de la mise en place de quelque chose ressemblant vaguement à la méthode agile pour l’écriture.

D’ici-là, rêvez bien la nuit – mais attention à ce qui se cache dans le noir, hyark hyark.