Laitues

Le blog qui ne raconte pas que des salades

La programmation est-elle un art ?

Bienvenue sur Laitues ! Alors pour ce premier article, nous (Johyn et Quentin) avons décidé de nous inspirer d’une discussion que nous avons eue sur Discord à propos de quelque chose d’important : l’art. Et plus précisément à la question de l’intérêt artistique de notre propre domaine d’étude et celui qui nous passionne (et vous passionne aussi on l’espère), c’est bien sûr la programmation.


Notre discussion a commencé par un commentaire de Quentin disant que non, les memes ne sont en rien de l’art. Et de là c’est Johyn qui est venu demander si la programmation en était.

My code doesn’t work… let’s change nothing and run it again. → r/ProgrammerHumor

Il faut savoir, si l’on n’est pas codeur, que ceux-ci emploient souvent des termes comme « du beau code », ou « un algorithme élégant », tout à fait de la même manière que les mathématiciens ou les physiciens parlent de leurs formules d’ailleurs.

Premièrement nous nous disons que la programmation répond à un besoin fonctionnel, tout comme le fait l’architecture des bâtiments, et que dans les deux domaines, chaque créateur a son propre style, même s’il est parfois difficile à discerner sans avoir l’œil du connaisseur.

Nous avons considéré le fait qu’il faut être initié pour saisir ce que l’on entend par là. « C’est typique de ce que l’on dit pour la musique ou la peinture », argue Johyn.

En parlant de l’« œil du connaisseur », voilà un autre problème : seuls les codeurs lisent le code des autres, donc le code lui-même en tant qu’art est un marché de niche. En outre, on agréera qu’il est assez ardu de convoyer des émotions telles que la joie, la colère, l’envie, la tristesse :

Johyn dit : « On ne peut pas vraiment transmettre un message par un code source. »

C’est à ce moment que Quentin apporte un exemple : un générateur de cercles d’alchimie aléatoires, codé en C# et en PHP (voir Sources ci-dessous). On s’accorde sur le fait que ce programme est artistique, mais où réside l’art ?

cercles alchimiques générés procéduralement

Qu’est-ce donc qui est artistique ?

On se dit que ce n’est pas le résultat :

Johyn dit : « en soit les cercles sont pas si fous que ça, je peux en faire un avec une règle »

Quentin suggère : « dans l’interface et l’interaction utilisateur, parce que l’art existe uniquement dans l’œil du spectateur ? »

Mais vient pour finir une orientation sur l’art abstrait : on sait que c’est artistique parce que c’est un programme, et le résultat n’est que le support de l’œuvre ! C’est là une idée qui nous étonne bien, et qui apporte une comparaison : avec l'art traditionnel comme la peinture ou la littérature on voit tout de suite que c'est artistique sans avoir besoin de se demander les intentions ou la méthode employée ; dans l’art abstrait que peut être la programmation, la question de l’intention de l’artiste est centrale.

Johyn : « Et c’est pour ça qu’un programme lambda n’est pas de l’art du coup ? »

Quentin : « Hum oui ça doit être ça… »

Sources